Non à la précarisation des personnels des missions françaises de coopération à l’étranger !

Soutien aux enseignants français de la MICEL en grève, en Turquie.

Le Front de Gauche des Français de la 8ème circonscription de l’étranger soutient les enseignants de la MICEL (mission de coopération éducative et linguistique en Turquie) en grève à près de 90%, contre les difficultés qui les frappent et menacent leur mission, suite à l’introduction de nouveaux contrats en 2009.

La MICEL regroupe 56 enseignants venus de France pour enseigner en français au sein des universités de Marmara et Galatasaray et de plusieurs lycées comme le Lycée de Galatasaray à Istamboul. 

Les nouveaux contrats (2 ans renouvelables une seule fois) ne permettent pas aux enseignants de mener à bien leur mission de coopération. Celle-ci nécessite qu’une partie au moins des enseignants puisse rester suffisamment longtemps pour avoir une connaissance approfondie de la langue, de la culture et des spécificités du système d’enseignement turc, comme c’était le cas avant 2009.

La dégradation de cette mission, en plus des difficultés qu’elle pose aux personnels MICEL eux-mêmes, s’inscrit dans une dynamique d’appauvrissement de la coopération linguistique, des échanges culturels et universitaires que la France entretient avec d’autres pays. Il ne suffit pas de célébrer la francophonie une fois par an, à chaque printemps, pour la faire vivre ! Les échanges entre nations sont pourtant plus que jamais nécessaires, à l’heure où les peuples auraient tout intérêt à coopérer davantage pour faire face à la mondialisation financière et au défi transnational que pose le réchauffement climatique.

Le  Front de Gauche des Français de la 8ème circonscription de l’étranger dénonce ainsi avec force la précarisation des contrats et conditions de travail des personnels employés par les institutions diplomatiques, de coopération linguistique, culturelle et universitaire françaises dans le monde. Conséquences directes de la Révision Générale des Politiques Publiques et des politiques d’austérité que poursuit le gouvernement actuel, trop d’abus se multiplient dans les consulats, instituts, Alliances françaises, écoles et lycées français, en particulier pour les personnels recrutés sur des contrats de droit local qu’ils soient de nationalité française ou non !

Michèle Parravicini, candidate du Front de Gauche dans la 8ème circonscription des Français de l’étranger 

Guillaume Mariel, suppléant

Publicités

Une réflexion au sujet de « Non à la précarisation des personnels des missions françaises de coopération à l’étranger ! »

  1. Ping : Rencontres à Istanbul | Michèle Parravicini

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s