Rencontre avec une jeune franco grecque

Nous avons rencontré Anna* par hasard, elle travaillait dans le café où nous étions arrêtés. Nous entendant communiquer français, elle nous a parlé …dans un français, un peu hésitant.

Nous nous sommes revus par la suite, et elle a bien voulu répondre à nos questions :

Michèle : Pouvez-vous vous présenter ?

Anna : Mon père est grec, ma mère française, j’ai donc la double nationalité. Mes parents sont divorcés depuis longtemps. Ma mère vit en France. J’ai 25 ans

M : Vous habitez Athènes ?

A : Non, j’habite dans une île chez ma grand-mère avec mon père.  Mais pour travailler, il faut que je réside ici, alors je squatte pour l’instant chez des copains. J’ai très peur de prendre un loyer car mon travail est très instable.

Pourtant, j’ai de la chance. J’ai trouvé cette place depuis deux semaines où je suis un peu mieux payée que chez mon patron précédent. Et la clientèle est globalement agréable.
Il m’est arrivé une fois de travailler six mois sans être payée.

Ici, le patron me paye tous les 15 jours.
Mais, c’est difficile. Je gagne 3 euros de l’heure sans être déclarée. Donc, sans couverture sociale. Je travaille 8 heures par jour. Mon père, musicien, est au chômage, il vit sur la pension de sa mère qui est passée de 800 à 480 euros par mois. Quand je peux, je leur donne un peu d’argent.

: Vous allez en France ?
A : En France ? Mais comment avec le salaire que j’ai, pourrais-je me payer un billet d’avion ?

Il y a quatre ans que je n’ai pas vu ma mère qui vit à Lyon. J’ai envisagé la solution de l’immigration. Mais, le chômage augmente aussi en France.

Et, me retrouver migrante dans mon propre pays ? Avec des commentaires sur les Grecs qui ne payent pas d’impôts, qui vivent aux crochets de l’Europe…. cela ne me tente pas pour l’instant.

 M : Comment ressentez-vous  les Grecs ?

A : Depuis le début de la crise en 2008-2009, ils ont bien changé. Et pas en bien. Ils sont de plus en plus fermés sur eux même. Mon patron est albanais, il est correct. Avec les Grecs, c’est pas très net. Ils sont toujours dans une relation ambiguë avec les serveuses. Et, sachant le marché de l’emploi très tendu, ils en profitent. Ils nous prennent pour des esclaves.

M : A propos de difficultés, vous intéressez vous à la politique ?

: Je travaille depuis l’âge de 16 ans. Donc, je m’intéresse au syndicalisme et à la politique. Je suis proche du Syriza. Mais je milite peu car j’ai des préoccupations plus immédiates et vitales.
Ce qui me semble inquiétant, c’est la montée du parti chrisi avgi (aube dorée). Et aussi la lassitude des vieux Grecs. Même à Exarchia, le quartier libertaire, il commence à y avoir des problèmes. Beaucoup de gaz lacrymogènes, des interventions continues de la police… font que les habitants changent.
Ici, en Grèce, beaucoup d’armes circulent.

M: Et tu as des relations avec la communauté Française ?

A : Je connais l’institut français. Mais, je n’y vais jamais. D’ailleurs, je n’ai même pas de carte d’identité française. Il faut la faire mais c’est toujours compliqué.

Que fait la France pour moi ?  Pas grand-chose !

Vous êtes les premiers français à qui je parle depuis très, très, longtemps.

M : Et vous voyez votre avenir comment ?

A : L’avenir ? Comme tous les jeunes qui vivent en Grèce, je n’ai pas de projet. Je vis au jour le jour. J’ai des rêves. Je n’ai pas fait d’études mais j’’aimerais en faire en France, j’aimerais un jour aller dans une école des Beaux-Arts. Il parait que j’ai des aptitudes. ..mais je ne connais pas les modalités, les possibilités  qui s’offrent à moi…

Je sais que je pourrais me renseigner mais quand je finis ma journée de travail, le consulat est fermé depuis bien longtemps.

* le prénom a été intentionnellement modifié

ImageLes conseillers consulaires du  Front de Gauche se mobiliseront  pour un meilleur suivi de la formation et des carrières pour nos jeunes, désireux de travailler en France ou de rester en Grèce

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s