Entretien avec Michèle Parravicini, tête de liste Front de Gauche en Grèce

Candidate aux Législative de 2012 et 2013 pour la 8ème circonscription des Français de l’étranger, confortée par le score très encourageant du Front de Gauche (7,11%), Michèle Parravicini se présente actuellement comme tête de la liste Front de Gauche pour les élections consulaires du 25 mai 2014.

097

Que penses-tu de cette réforme dont le principal objectif est de rétablir plus de proximité avec les élu-e-s des Français de l’étranger?

Michèle Parravicini : La création des conseillers consulaires élus au suffrage universel direct est enfin une expression de la démocratie locale, proche des dispositifs français pour traiter des questions intéressant la communauté française, souvent oubliée, vivant loin des grands centres français.
Ces conseillers seront les véritables relais locaux permettant de faire remonter au Gouvernement, et plus particulièrement au Ministre des Affaires Etrangères, les problématiques du terrain.

Après les élections législatives où tu as fait un excellent score à Athènes, pourquoi te présenter aux élections consulaires cette année?
M.P. : Les législatives nous ont permis d’ancrer, dans la 8e circonscription des Français vivant à l’étranger, l’espoir qu’une autre politique était possible, qu’une autre Europe était possible, une Europe sociale, solidaire, démocratique et écologique, une Europe des Peuples loin de la dictature de la finance, de l’euro-austérité, du nationalisme et de la xénophobie.
Nous sommes heureux de participer à la poursuite de cet espoir, en rendant le Front de Gauche plus « visible » grâce à ses futurs élus de proximité et nous permettant ainsi, d’être plus au service et au contact des français de l’étranger.

suite de l’interview p34 35 de la lettre Europe du Parti de Gauche :http://www.lepartidegauche.fr/system/documents/Lettre_Europe_Avril_2014_.pdf

Interview réalisée par Claire Martin Hernandez

COMMISSION EUROPE DU PARTI DE GAUCHE

À quelques semaines des élections européennes, l’Europe est à la croisée des chemins. Le continent connaît la pire crise sociale depuis la seconde Guerre Mondiale et voit pour la première fois depuis 1945 l’espérance de vie en bonne santé régresser dans de nombreux pays.

Grand Marché Transatlantique, négocié en secret à l’insu des peuples, nouveaux plans d’ajustements austéritaires, casse des services publics, menaces de guerres à l’Est, l’heure est grave. Pourtant, les peuples se mobilisent : 100.000 manifestants à Paris contre l’austérité imposée par le gouvernement Hollande – Valls au nom des dogmes de la Troïka ; près d’un million en Espagne le 22 mars pour la dignité et contre les coupes budgétaires.

Dans ce contexte, les élections européennes doivent continuer à marquer l’essor de l’autre gauche comme force d’opposition au libéralisme et au social-libéralisme. Ainsi en France, le Front de Gauche lance une campagne déterminée pour Rompre et Refonder l’Europe. Le Parti de Gauche, jouera un rôle central dans cette campagne entraînée par Jean-Luc Mélenchon, eurodéputé sortant dans le grand Sud-Ouest. À ses côtés, les candidats Gabriel Amard, Eric Coquerel, Corinne Morel Darleux et Raquel Garrido ainsi que tous les militants du PG, s’attaqueront inlassablement à l’Europe des traités.

http://www.placeaupeuple.fr/wp-content/uploads/2014/04/Lettre-Europe-Avril-2014.pdf